Que faire en cas de divorce - Astuces

Tout comme il est préférable de tempérer toutes actions guidées par l'impulsion, la colère ou le désarroi, il est recommandé de bien préparer son divorce ou sa séparation et de préserver vos intérêts financiers...Désaccords Parfaits, votre conseiller divorce à Nice - Marseille - Toulon - Avignon - Gap ou sur la France entière vous aide et vous guide dans cette démarche difficile et périlleuse pour vos intérêts. Lisez attentivement ces conseils pour la séparation du couple.

En effet, beaucoup d'actions doivent être effectuées lors de votre (ou de sa) prise de décision d'une rupture de votre vie commune. En effet, il arrive fréquemment que le ou la conjointe cherche à se venger en détruisant papiers, photos, ou en vendant des biens personnels.

Il ne s'agit pas ici de dresser un tableau catastrophique, ni pessimiste d'une future situation mais plutôt de vous alerter et de vous informer afin que vous ne sous estimiez pas la capacité de nuisance éventuelle de votre époux(se). Ne croyez pas également que l'avocat fera tout à votre place, son accompagnement reste très précis et ciblé ...C'est pour cette raison que l'accompagnement d'un spécialiste divorce peut s'avérer nécessaire pour protéger vos intérêts et éviter ainsi les erreurs coûteuses.

Votre coach en séparation est là pour vous guider, sa polyvalence vous rassurera et ses conseils vous feront économiser un temps précieux et éviter des désillusions cruelles et couteuses ...

Lisez bien nos différentes recommandations, elles sont générales mais chaque cas est particulier et peuvent nécessiter des approches différentes, n' hésitez pas à nous consulter !

Tous ces exemples ne sont pas anecdotiques mais reflètent la réalité de la majeure partie de personnes qui nous sollicitent.

Arrêtons nous aujourd'hui sur quelques conseils administratifs et financiers; Conseil séparation :

Conseils financiers avant votre procédure de divorce ou séparation :

  • - Faites un point de vos comptes bancaires (joints, séparés,...). En effet, l'argent placé à la banque sur les comptes est le plus souvent liquide donc facilement récupérable par le conjoint(e). Les comptes joints demeurent dangereux tant que l'ordonnance de non conciliation n'aura pas été rendue et vous resterez responsable des dettes que votre "futur ex" pourrait effectuer pourrait effectuer sur ces comptes. N'oubliez pas de demander à votre banquier de désolidariser  les comptes concernés et/ou de demander la double signature pour valider l'émission d'un chèque.
  • - Recenser tous les pouvoirs et procurations que vous avez pu consentir à votre conjoint(e). Il sera alors préférable de les révoquer en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception à votre banquier tout en oubliant pas d'en informer votre partenaire.
  • - Prenez soin de conserver les traces écrites de toutes les opérations bancaires que vous pourriez réaliser sur le compte commun afin d'en pouvoir justifier les raisons et de ne pas être accusé de détournements !
  • - Ouvrez-vous un compte personnel (de préférence dans une autre banque) sur lequel vous pourrez verser votre salaire. Attention, comme nous l'avons déjà abordé lors de précédents billets, tant que vous n'êtes pas divorcé, vous avez devoir de recours et d'assistance (que vous soyez pacsé ou marié). Respectez donc, jusqu'à la décision du Juge, la répartition des charges du loyer.
  • - Faites l'inventaire des placements financiers des enfants. Effectivement, les personnes exerçant l'autorité parentale sur les enfants sont libres indépendamment du conjoint d'ouvrir comptes ou livrets au nom des enfants et d'y verser ou retirer de l'argent. (la loi estime l'accord présumé de l'autre parent). Il pourrait donc être conseillé d'informer votre banquier et de solliciter l'accord des deux parents pour valider chaque mouvement sur le compte de vos enfants afin de ne pas voir dépouiller le compte de vos chérubins.
  • - Soyez vigilants avec votre carte de crédit. Je vous conseille de la changer car votre adversaire peut en avoir noté les numéros, période de validité, codes, etc ... La loi reconnait difficilement le vol entre époux.

Conseils administratifs avant votre procédure de divorce ou séparation

Donations, assurance-vie, testament, codes d'accès,  ...:

  • . Les donations à venir (donations au dernier vivant) sont automatiquement révoquées par le divorce, il en est pas de même avec les donations de biens présents.
  • . L'assurance-vie, si elle est alimentée par des fonds communs, intégrera l'actif communautaire et pourra être donc partagée lors du divorce. Pour l'avoir constaté régulièrement, je souhaite attirer votre attention sur le fait que vous devez impérativement vérifier la clause bénéficiaire du contrat ! Vous ne devez pas avoir désigné nominativement votre conjoint ou époux. Des formules adaptées existent comme : "mon conjoint, à défaut..." ou mieux encore "mon conjoint, non séparé de corps, ni divorcé, à défaut ..."
  • - Recensez votre patrimoine mobilier. Vous devrez en justifier la jouissance par différentes preuves (photos, factures, rapport d'expertise d'expert, ...)
  • - Trouvez vous une nouvelle adresse postale provisoire (parents, amis, poste restante,...) où vous pourrez faire acheminer votre courrier personnel. Cela vous empêchera d'être confronté à quelques désagréments de courriers importants disparus mystérieusement...
  • - Vos codes d'accès (sites personnels, banque, etc): Changez les immédiatement (puis régulièrement) afin d'éviter que votre conjoint adverse ne s'en serve et puisse effectuer des recherches.
  • - Téléphone, ordinateur : Effacer l'historique, installer des codes d'accès et changer les régulièrement
  • - Sécurisez (avant qu'il ne soit trop tard) les différents papiers importants (les vôtres, les siens et ceux des enfants): Vos et SES bulletins de payes (plus primes, 13ème mois, ...), les titres de propriétés, les différents avis d'imposition, les documents bancaires (ouverture de comptes, emprunt, dettes,...), les factures relatives aux dépenses courantes, le patrimoine boursier, le contrat de mariage, cartes d'identité, passeports, livret de famille, carte grise, etc...
  • - Vos affaires, vêtements et objets personnels: pensez y dès à présent et prévoyez de les transporter discrètement hors du domicile pour les mettre en lieu sur (parents, amis, garde meuble,...) si vous pensez quitter le domicile conjugal dès l'ordonnance de non conciliation.

Cette liste n'est pas exhaustive et de nombreuses autres précautions très importantes sont à prendre très très vite ...

N'hésitez plus et contactez nous par mail au plus vite, nous vous offrons la première consultation, sans aucun engagement de votre part pour la suite, c'est vous qui décidez !!!

En attendant, visitez notre site et notre blog, vous trouverez surement des astuces à connaitre, des conseils utiles et les pièges à éviter.

Nous sommes la pour vous aider !