Le divorce et les enfants

Désaccords Parfaits, aide divorce France (conseil et accompagnement au divorce ou à la séparation amoureuse) vous conseille et réponds à vos interrogations.

Les très nombreuses questions que nous recevons tournent très souvent autour de la manière qu'ont les enfants à appréhender le divorce de leurs parents. Aujourd'hui grâce à au rapport de l'INSEE datant de février 2015, nous avons quelques informations un peu plus récentes sur les conditions de vie des enfants en France après un divorce.

Que faire en cas de divorce, où vont vivre les enfants après ma séparation amoureuse ? voici quelques éléments d'information.

Le décor :

169 000 enfants mineurs ont vécu la rupture de leurs parents (divorce ou PaCS). 2/3 de ces divorces ont impliqué au moins un enfant mineur (152 000 enfants lors de divorces et 5 100 enfants lors de dé-pacsages). Les enfants ont en moyenne 9 ans (beaucoup entre 7 et 8 ans) et très peu d'enfants très jeune.

Le logement :

Un an après, 76% d'entre eux sont gardés par leur mère, 9% par leur père et 15% sont en garde alternée. Le recours à la garde alternée a quand même presque doublé depuis 2003 et concerne généralement les enfants d'age scolaire en école maternelle ou primaire et issu de parents le plus souvent aux revenus aisés (2 logements spacieux pouvant accueillir les enfants)

Les conditions de logement :

La moitié des enfants demeurent dans le logement initial, l'année après le divorce et 95% d'entre-eux, si il y a déménagement, restent dans le même département après la séparation. Il s'avère que le divorce amène les enfants à occuper un logement plus petit; ils perdent de 15m² à 24m² pour le logement de la mère en garde alternée.

L'espace de vie chez le père "gardien" (quelque soit le mode de garde) reste toujours en moyenne supérieur à celui de la mère "gardienne".

NB: Cette disparité géographique pourrait tenir pour partie aux différences socio-économiques ainsi qu'aux différentes conditions du marché immobilier entre les départements et peut-être aussi à de possibles pratiques différenciés par les tribunaux départementaux.

La pension alimentaire :

La perception d'une pension alimentaire est déclarée suite à un divorce sur 2. En cas de garde alternée, l'octroi de pension reste peu fréquent puisque la justice considère que les couts sont partagés.

Dans environ un cas sur cinq, la pension alimentaire est inférieur à 100€. Dans la moitié des cas, elle est comprise entre 100 et 250€. Le montant médian par enfant est de l'ordre de 150€. La pension alimentaire perçue par enfant décroit avec la taille de la fratrie. Lorsque la mère a la garde exclusive, le montant médian est de 195€ mensuel pour un enfant unique, de 150€ quand ils sont deux et de 117€ par mois quand ils sont trois.

Ainsi pour les mères de trois enfants ou plus, dont les revenus d'activité sont aussi plus faibles, les pensions représentent 28% du revenu déclaré..

L'accompagnement proposé par votre conseiller en divorce: Désaccords Parfaits

N'hésitez plus à nous contacter par mail. Nous vous offrirons le premier entretien. Vous serez complètement libre d'y donner une suite. En attendant, consultez notre site et notre blog, vous trouverez déjà des conseils utiles, des astuces à connaitre et les pièges à déjouer !

Nous sommes la pour vous aider.