Combien coute un divorce

C'est LA question que l'on se pose lorsque l'on est confronté à cette situation !

Comment divorcer et surmonter une séparation sans anticiper et optimiser son coût global ?

Sachez que, quelque soit la procédure de divorce que vous choisirez, il faudra vous faire assister par un avocat (obligatoire). Ils sont libres de choisir leurs honoraires et peuvent proposer une tarification à l'heure ou une tarification forfaitaire.

 

  • La rémunération d'un avocat : Elle se compose de deux parties:

- Les émoluments, droits et débours. Ceux ci sont réglementés.

- Les honoraires (partie libre de la rémunération de l'avocat)

Les honoraires varieront d'un avocat à l'autre suivant sa notoriété, sa spécificité, son implication à vous assister, de vos revenus financiers et bien évidemment de la nature de la procédure de divorce que vous choisirez.

 

  • Le choix de l'avocat : Si vous avez décidé de divorcer par consentement mutuel (voir ici notre billet à ce sujet), vous pouvez, avec votre conjoint, choisir un seul avocat et ainsi réduire considérablement les frais. Choisissez de préférence, un avocat spécialisé dans le droit de la famille et ne vous rendez pas obligatoirement chez l'avocat situé au bas de votre rue ...Prenez rendez-vous, rencontrez le et exposez lui votre cas. Cette première approche vous permettra de juger de sa disponibilité, de son accueil et de sa motivation. Si ce premier rendez-vous ne vous a pas satisfait, n'hésitez pas à aller ailleurs chercher le bon feeling ! Le premier RV n'est généralement pas facturé. Faites vous le préciser lors de votre prise de rendez-vous.

 

  • La convention avec votre avocat : Une fois que vous avez choisi votre avocat, vous allez ensemble signer une convention. Celle-ci est obligatoire et permet ainsi de fixer le montant et modalités :
    • - des honoraires (au forfait ou au temps passé),
    • - des frais et faux-frais,
    • - des dépens,
    • - des interventions auprès du notaire (si besoin),
    • - des frais de postulation (si représentation devant un autre tribunal)
    • - des taxes, droits, redevances et TVA,
    • - d'un éventuel échéancier,
    • - du mode de règlement,
    • - des frais éventuels liés à la résiliation de cette convention.

 

  • L'aide Juridictionnelle : Si vous n'avez pas les ressources suffisantes, vous pouvez également demander l'Aide Juridictionnelle (Voir notre billet à ce sujet : ici). Cela veut dire que l'état prends en charge une partie ou la totalité de vos frais d'avocat sous condition du montant de vos revenus, de votre nationalité et de votre résidence. Il vous faudra trouver alors un avocat acceptant l'aide juridictionnelle.

 

Vous en savez déjà un peu plus sur le cout de votre prochain divorce. Mais n'oubliez pas également d'anticiper les couts pendant le divorce (mesures provisoires prononcées par le Juge aux Affaires Familiales pendant la conciliation) et le cout de l'après divorce (prestation compensatoire, pension alimentaire, dommages et intérêts si divorce pour faute, etc ...)

En attendant, visitez notre site et notre blog, vous trouverez surement des astuces à connaitre, des conseils utiles ainsi que les pièges à déjouer. Nous sommes la pour vous aider.