Peut-on faire modifier un droit de visite et d'hébergement suite à un désintérêt de l'un des deux parents vis à vis des enfants

Le droit de visite et d'hébergement de chacun des parents a été fixé par le Juge aux Affaires Familiales lors de votre divorce. Malheureusement, il peut arriver qu'au bout de quelques temps, le parent bénéficiant du droit de visite ne respecte plus ce droit et ceci, souvent sans en avertir son ex-conjoint.

Désaccords Parfaits, conseiller en séparation vous aide dans votre démarche. Ce spécialiste divorce peut vous aider dans un accompagnement global de votre séparation ou sur une aide ponctuelle de votre procédure de divorce.

Si l'enfant est bien évidemment toujours la première victime de cette situation, il est clair que le non respect de ce droit de visite constitue une gêne certaine pour le parent "gardien", gêne financière quelquefois, gêne logistique souvent.

Rappelons que ce droit de visite constitue bien un droit et non une obligation. Devant les défaillances répétées du parent visiteur, il convient alors de saisir le Juge aux Affaires Familiales, non pas pour demander une suspension ou une suppression du droit de visite et d'hébergement (elles ne sont accordées que pour des motifs graves tels que la violence, une mauvaise moralité) mais pour fixer un délai de prévenance. Ceci imposera au parent détenteur de ce droit de visite et d'hébergement de confirmer la visite avant le délai indiqué par le JAF. Par exemple 15 jours avant les vacances de Noël, 1 mois avant les grandes vacances, etc ...Dans le cas ou ce droit de visite et d'hébergement ne serait pas confirmé avant ce délai, il sera perdu pour toute la période concernée et permettra ainsi au parent "gardien" de pouvoir s'organiser pour les vacances ou pour trouver une garde pour les enfants.

Vous pouvez effectuer cette démarche auprès du JAF sans passer par un ministère d'avocat. Toutefois, si la partie adverse est épaulée par un avocat, il sera peut-être préférable d'avoir recours à celui-ci, surtout si du coup, vous souhaitez demander une augmentation de la pension alimentaire (du à l'absence de garde l'autre parent) et/ou demander la suppression du droit de visite et d'hébergement si le parent défaillant se désintéresse complètement des enfants.

En attendant, visitez notre site et notre blog, vous trouverez surement des astuces à connaitre, des conseils utiles ainsi que les pièges à déjouer. Nous sommes la pour vous aider.